Contact/ Rencontres

Si tu n’es pas un vendeur de pilules bleues, un hackeur de carte bancaire ou un pervers, alors dans ce cas je serai ravie de recevoir ton email – envoie-le à clementine @ clementinebeauvais . com !

Rencontres

Si jamais vous souhaitez m’invitez…

skypeContactez-moi et nous en discuterons!

FAQ Rencontres (Virtuelles ou non)

1. Quel est le coût d’une rencontre?

Le tarif standard fixé par la Charte des Auteurs et des Illustrateurs Jeunesse. Etant chartiste, je me dois de suivre le tarif fixé par mon syndicat, qui a beaucoup bataillé pour que tout auteur, ‘petit’, ‘grand’, ‘gros vendeur’ ou non, baroudeur des écoles ou visiteur occasionnel, soit payé justement.

Il n’y a pas de différence de tarif entre les rencontres virtuelles et non-virtuelles.

2. Pourquoi les rencontres virtuelles sont-elles payantes?

Parce que c’est du travail, tout simplement…!

3. OK. Mais pourquoi elles ne sont pas moins chères que les ‘vraies’ rencontres (live)?

Il y a depuis longtemps eu débats et réflexions sur ce sujet à la Charte, mais pour l’instant le tarif est le même, ce qui me semble une bonne chose.

D’une part, les rencontres virtuelles ne sont de facto pas aussi chères pour les écoles que les rencontres live, car il n’y a pas de frais de déplacement.

D’autre part, faire un ‘discount’ sur les rencontres virtuelles est pour tout le monde une fausse bonne idée:

  • pour les auteurs qui dépendent des rencontres ‘live’ et en font énormément: car ils risquent de se retrouver lésés, les écoles pouvant estimer qu’ils peuvent inviter virtuellement plusieurs auteurs à la place d’en inviter un en ‘live’
  • pour les auteurs qui ne font que des rencontres virtuelles: car une heure de rencontre Skype, c’est peut-être moins de déplacements, mais ça reste de très nombreux échanges d’emails avant et après, du temps pris pour facturer, pour préparer, etc. De plus, un tarif plus bas, c’est le signe d’une rencontre ‘au rabais’, qui pourrait mener à des auteurs submergés de demandes mais des rencontres mal préparées et décevantes – des deux côtés.

Un prix unique des rencontres, virtuelles ou non, c’est une manière d’envoyer le message qu’une rencontre d’un/e auteur/e c’est toujours un choix qu’on fait, qui n’est pas anodin et qui nécessite un investissement de la part de tout le monde. Auteur et école sont obligées de prendre cela au sérieux. Une rencontre virtuelle n’est pas un pis-aller ou une version ‘moins bien’, mais simplement une expérience différente de rencontre.

4. S’il y a des problèmes techniques?

Si des problèmes techniques empêchent la rencontre ou la perturbent de manière significative, la rencontre ne sera pas facturée.

Avant chaque rencontre, quelques jours ou semaines à l’avance, nous ferons un test pour vérifier que tout fonctionne.

5. Comment assurer la meilleure rencontre virtuelle possible?

Il y a plusieurs manières de faire en sorte de garantir des bonnes conditions de rencontre virtuelle (ça paraît long, mais la plupart tombent sous le sens, promis…)

  • Choisir une salle silencieuse.
  • Avoir un grand écran ou smartboard sur lequel projeter l’image. Les enfants, surtout plus petit, ont du mal à ‘entrer’ dans une rencontre si l’auteur n’apparaît que sur un écran d’ordinateur.
  • S’assurer que le système de son fonctionne; brancher de petites enceintes pour amplifier le son.
  • S’assurer que le micro est assez puissant pour que j’entende ce qui se dit à l’endroit où les enfants sont assis. Sinon, organiser un passage pour que les enfants qui posent les questions viennent se mettre plus près du micro.
  • S’assurer que la caméra est orientée pour que je puisse voir les enfants.
  • Ne pas hésiter à m’envoyer à l’avance, dans un dossier zippé, les potentiels documents et images préparées par les enfants. J’attendrai la rencontre avant de les ouvrir, promis! – mais comme ça je les verrai bien.
  • De mon côté, je vous ferai parvenir certaines images à l’avance au cas où des questions des enfants m’amènent à parler de certains sujets. Il peut être bon d’imprimer les images pour pouvoir leur montrer en même temps, ou de les mettre sur un autre support (tablette, autre ordinateur).
  • Les jeunes enfants (primaire) sont parfois tellement fascinés par leur propre image qu’ils ont du mal à suivre ce qui se dit! si c’est le cas, envisager de couvrir la partie de l’écran qui leur renvoie leur image…
  • En général, les rencontres virtuelles semblent avoir pour effet de rendre les jeunes moins timides, ce qui est très positif – mais du coup, ils peuvent parfois se couper la parole ou parler les uns sur les autres. Leur demander de reformuler leurs questions ou leurs commentaires si possible.
  • Peut-être encore plus que pour les autres rencontres, préparer les enfants (voir ci-dessous).

6. Comment bien préparer une rencontre? 

La très vaste majorité du temps, les rencontres sont extrêmement bien préparées et nous les auteur/es sommes époustouflé/es de l’incroyable travail qui a été fait avec les enfants et autour des livres. Voici ce que j’ai vu faire de particulièrement utile par des profs en amont des rencontres:

  • Expliquer qui va venir. Idéalement, on ne fait des rencontres qu’avec des élèves qui ont lu et peut-être travaillé sur le livre. Si c’est impossible, s’assurer qu’au moins ils savent très bien qui est cette personne là en face d’eux…
  • Préparer des questions. Le processus n’a pas besoin d’être extrêmement mécanique ou chorégraphié (liste de questions avec chaque nom d’enfant qui la lira, etc), mais très honnêtemement, le mieux n’est pas l’ennemi du bien dans ces conditions. Il vaut mieux avoir trop de questions que pas assez… Ne pas trop compter sur les questions spontanées des élèves, car ils peuvent être assez timides en rencontres même s’ils ne le sont pas d’ordinaire.
  • En préparation, regarder un peu avec les élèves le blog et le site de l’auteur/e, histoire de voir s’il y a d’autres choses qui interpellent ou interagissent avec le livre…
  • … et donc éviter de poser les questions auxquelles on a déjà répondu dans la F.A.Q.!
  • Essayer de poser des questions spécifiques aux livres étudiés, liées par exemple à l’analyse de texte, à tel ou tel extrait, personnage, image ou couverture. Il peut arriver que l’on passe tout une rencontre à parler de choses très générales (‘comment devient-on écrivain’, etc) et de ne pas parler du tout du livre, ce qui est un peu dommage parce que les questions génériques pourraient être posées à d’autres personnes.
  • Ne pas hésiter à utiliser une partie de la rencontre pour montrer à l’auteur/e des créations des élèves autour du livre. Cela génère aussi d’autres questions et commentaires, en général.

Merci infiniment aux profs, bibliothécaires, etc. qui passent tant de temps et tant d’énergie à préparer ces rencontres. En retour, je vous garantis des rencontres avec:

  • Toute l’énergie et l’humour dont je suis capable! Je ne suis pas passive, à répondre aux questions; je digresse souvent, je pose des questions aux élèves et je m’investis beaucoup dans ces rencontres. Je fais de mon mieux pour mettre à l’aise les élèves et je suis toujours curieuse de leurs créations et de leurs questions.
  • De la flexibilité: je suis heureuse de faire de petits ateliers d’écriture (live seulement), de correspondre avec la classe avant ou après, de participer à des quiz, jeux, etc., de lire des extraits de mes livres…
  • Un vrai contenu: c’est très important pour moi de vraiment communiquer quelque chose qui ait une substance; que ce soit autour du travail d’écrivain, de mes livres, ou de la littérature en général, ce sont des sujets auxquels je réfléchis beaucoup et je travaille depuis des années à la meilleure manière de les communiquer aux enfants selon leurs âges.

 

28 thoughts on “Contact/ Rencontres

  1. Bonjour Clementine , je suis une grande fan de votre nouveau livre : les petites reines . Je l’ai eu pour mon anniversaire au mois de mai et je suis tombé sous le charme . Je l’ai lu une dizaine de fois . Il m’a appris beaucoup de chose et c’est un veritable coup de cœur . Mais j’aimerais par dessus tout qu’il y est un tome 2 car on a l’impression que l’histoire n’est pas terminée . Il manque beaucoup d’éléments : la naissance du frère de Mireille , le prochain concert d’Indochine , la remise de la Légion d’Honneur à Kader , pourquoi pas une histoire d’amour avec Kader , une autre aventure en vélo … J’en aie parlé a beaucoup de lectrices qui on le même ressenti que moi .
    J’espère que je vous aurai convaincu .

    • Chère Lou, merci beaucoup d’avoir pris le temps de m’écrire! je suis ravie que le livre vous ait plu à ce point. Ah, les suites… difficile question! j’écrirai un billet de blog à ce sujet car il serait trop long d’y répondre ici, promis. A bientôt donc 😉 et merci encore!

  2. Bonjour,
    Je communique sur notre projet via la page facebook : https://www.facebook.com/pages/Myriam-Citoyenne-du-Monde-Projet-Franco-Tunisien-Scolaire-et-Culturel/1616799281910625

    Votre histoire est sélectionnée dans le cadre du Gayant lecture organisé par Brouillons de culture de Douai. 2 écoles en Tunisie liront votre album.
    c’est un bonheur pour nous de leurs faire partager vos histoires
    bien cordialement
    Véronique Le Bail
    Bibliothèque de Mons en Baroeul

  3. Hello chère Clémentine Beauvais,
    Je suis la maman, entre autres, d’une jeune Clélia, 12 ans, à qui la libraire de notre quartier a eu l’heureuse idée de conseiller vos délicieuses boudinées. A son tour ma fille, émue, m’a recommandé votre ouvrage. Après tant d’autres je me suis régalée et, comme je suis aussi l’auteure de L’Encyclo des filles, un annuel pour les adolescentes, je me suis empressée de le conseiller à mes lectrices sur la page fb de l’ouvrage.
    https://www.facebook.com/EncycloDesFilles?ref=hl

    En tant que collègue je suis admirative voire, je dois l’avouer, un peu jalouse tellement c’est bon ! Je vous en prie, continuez !
    Bien à vous,
    Sonia F

    • Bonjour et merci pour ce message! je suis absolument ravie que le livre ait plu à la mère et à la fille à la fois… et c’est à mon tour de vous remercier car j’ai beaucoup lu – et offert – l’Encyclo des filles… c’est assez émouvant d’être contactée par l’auteur! alors merci beaucoup et peut-être que nous nous rencontrerons un jour au détour d’un salon.

      amitiés,

      Clémentine

  4. Bonjour Clémentine,

    je m’appelle Mathéo, j’ai 10 ans. J’ai lu le livre Carambol’Ange L’affaire Mamie Paulette. Il m’a énormément plu. Je dois faire une fiche lecture dessus. Il faut présenter l’auteur, mais je n’ai pas trouvé beaucoup d’information à votre sujet.

    Vous serait -il possible de répondre à mes questions :
    où êtes vous née?
    Avez vous des frères et soeurs?
    Quelle est la profession de vos parents?
    Etes-vous mariée? Avez vous des enfants?
    Quels sont vos loisirs? Est-ce qu’une suite à Carambol ange est prévue? J’aimerai beaucoup.
    Pouvez vous aussi me donner votre bibliographie s’il vous plait?

    Je vous remercie par avance. Vous pouvez me répondre sur le mail indiqué ci dessus. C’est celui de maman.

    Je vous souhaite une bonne journée. J’attends avec impatience votre réponse. Au revoir et à bientôt.
    Mathéo.

    • cher Mathéo,
      Je suis désolée du grand retard de ma réponse! j’étais partie et je viens tout juste de rentrer. Je suis ravie que le livre t’ait plu. Je réponds à tes questions tout de suite!
      amitiés
      clémentine

  5. Bonjour Madame Beauvais,
    Nous allons vous rencontrer ce matin. Nous avons hâte de vous poser toutes nos questions.
    Nous avons adoré votre livre “La Louve”.
    A tout à l’heure.
    La classe de CM1/CM2 de l’école Louise Michel à Val de Reuil France
    Le jeudi 19/05/2016

  6. bonjour madame Beauvais
    je vous ai rencontre hier a 10H30 avec l’école LOUISE MICHEL je vous trouve trop belle et j’ai adore votre livre la louve et en plus nous devons vote pour des livre et toute la classe avons vote la Louve elle est magnifique l’histoire je l’adore avec ma classe de CM1 CM2 a l’école louise michel a val de reuil en france
    bisous on vous adore
    Adélie

  7. Bonjour Clémentine, j’ai adoré la vidéo- conférence du : 19/05/2016.
    Moi aussi j’ai bien aimé votre livre ” La louve “. Les illustration et le texte.
    Et j’ai bien retenu vos réponse.

  8. Bonjour Je viens de découvrir votre livre : “Les petites reines”. Je vous avoue tout de suite, je ne l’ai pas lu en entier. Honnêtement, je n’ai pas pu aller jusqu’au bout. Il est vrai que du haut de mes 40 petites années, je n’ai peut-être plus l’esprit assez large pour apprécier votre style de littérature de jeunesse… mais jeunesse pour moi ne veut pas dire vulgarité. Je pense qu’il est important de montrer à un ado qu’on peut parler autrement qu’avec des putains et compagnie. Quelques mots familiers, un mot vulgaire dans un dialogue passent encore. Mais votre livre rassemble une collection impressionnante de : couille, putain, trou du cul, connasse, merde, connard, sale pute, con, salopard, , connerie … et je n’ai pas tout relevé ! A quoi cela sert-il ? Avez- vous réellement aimé écrire ce genre de choses ? C’est dommage, votre histoire doit certainement être intéressante et vous devez certainement avoir du talent, mais je ne conseillerais pas votre livre à mes enfants… ni à mes élèves !

    • Bonjour! dites donc, pour quelqu’un qui n’aime pas les gros mots, vous en citez toute une liste avec ce que je ne peux m’empêcher d’analyser comme une grande délectation secrète… pour citer Le père Noël est une ordure: ‘Vous en étiez à peau de couille, je crois – que se passe-t-il ensuite?’ Que vous dire? il ne faut pas qu’on se rencontre, j’utilise en effet ‘putain’ comme signe de ponctuation. Quant aux ados, m’est avis qu’ils en connaissent d’autres.

  9. hello bonjour mme Clementine , juste merci de partager votre univers , bonne journée a vous ,
    jeanchris

    • Coucou Andréa,
      Parce que c’est une chanson qui parle de démons, tout simplement 🙂
      bises!

  10. Bonjour pourquoi dans Caranbol’Ange il y a la chanson des Démon de Minuits?
    Andrea Bois D’Arcy.

  11. Bonjour Clémentine,
    J’ai commencé ce matin votre livre “Songe à la douceur”, qui m’a été offert par une amie pour mes 58 ans. Et je ne l’ai pas lâché! Fini hélas, et Il y a comme un besoin de le prolonger en vous écrivant, afin de rester avec Eugène et Tatiana. Je me suis régalée, merci pour cet intermède délicieux d’écriture, à dévorer!
    Armelle

    • Merci beaucoup Armelle! je ne sais pas si ma réponse prolonge véritablement la lecture… mais je suis heureuse que ladite lecture vous ait donné envie de m’écrire. Je vous souhaite une belle année 2017,

      amitiés

      Clémentine

  12. Cc clémentine j’ai lu ton livre Carambol’ange il est super je l’ai lu pour le prix paris Orly j’espère que se sera toi l’auteur qui va venir nous voir. Je t’ ai déjà envoyer un message mais tu ne pas pas répondu mais les dames de notre Mediatheque nous on dit que tu travaillais que tu corrigeais les bac en Angleterre je crois bon au revoir j’espère que tu me répondra .

    une admiratrice : Emma

    • Chère Emma,

      Merci pour ton commentaire! j’espère te voir au prix Paris Orly alors 🙂 je n’ai pas reçu de message de toi… l’as-tu envoyé à la bonne adresse?
      plein de bises
      Clémentine

  13. peut être pas et merci sa ma fait plaisir que tu ais répondu j’espère qu’on pourras se parler plus souvent tu peux m’envoyer des message si tu veux je crois que tu as mon adresse mail ?!!!!!! bisous je t’adore
    Emma

  14. Et bonne année aussi c’etait mon anniversaire d’ailleurs le 1er janvier
    je t’adore
    toujours Emma.

  15. Clémentine,

    Étant libraire depuis deux ans, il n’y a pas un seul mois voire une seule semaine ou je ne conseille pas un de tes livres. Que ça soit pour mes ados en quête d’une histoire sympa ou l’on rigole, ou alors les parents qui cherchent un album tout mignons pour leurs petites têtes blondes. Je tenais à te remercier pour ta façon d’écrire, pour me faire rire comme pleurer, pour transmettre ma passion grâce a des lectures qui m’ont changé comme les tiennes.
    Je n’ai malheureusement pas pu te voir quand tu es venue à Bordeaux mais je te remercie d’avoir transmis ce petit mot et cette belle plume à ma collègue qui est venue te voir. Depuis, j’ai fini Songe à la Douceur, et autour de moi tout le monde l’a lu.
    J’attends avec hâte le prochain,
    Merci encore,
    à bientôt,
    Léontine

    • Merci beaucoup pour cet adorable message! c’est vraiment un grand bonheur de savoir ses livres conseillés comme cela…

      à une autre fois à Bordeaux?

      amitiés

      clémentine

  16. j’ai une question est ce que vous êtes anglaise c’est les dames de notre
    médiathèque qui nous a dit que vous étiez anglaise
    C’est vrai ?
    Emma
    PS: je vous adore

    • Coucou Emma,

      Je ne suis pas anglaise mais j’habite en Angleterre depuis plus de dix ans!

      amitiés

      Clémentine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *